L’équipe

Les membres de l’équipe

Ce sont les facilitateurs :

  • Ils établissent et garantissent la liberté, l’équité et le respect, dans le cadre de notre vision.
  • Ils accordent ainsi aux enfants exactement la même confiance qu’ils accordent à toute personne.
  • Ils veillent aussi au maintien d’un climat sécurisant pour que les potentiels puissent éclore naturellement.
  • Comme tout membre de l’école, ils sont présents et disponibles.
  • Ils partagent librement leur expérience et leur savoir lorsqu’ils découvrent des centres d’intérêts communs.

Réunis autour des valeurs de bienveillance, de respect, de liberté, d’autonomie, nous avons cheminé ensemble et fait évoluer le projet depuis nos premières rencontres en octobre 2014, en passant par la création de l’association “Graine de Bienveillance” en janvier 2015, puis l’ouverture de l’école et notre première rentrée en septembre 2015.

Coopération, communication, remise en question et soutien ont ponctué et continuent encore à rythmer notre chemin.

Betty

Le dessin a pris une place importante dans ma vie dès mon jeune âge, en permettant à l’enfant dyslexique que j’étais de ne pas décrocher du système scolaire.

Je me suis, par la suite, tout naturellement dirigée vers des études d’art (BTS Design d’espace, licence d’arts plastiques et sciences de l’art) puis de psychologie… qui m’ont menée à un diplôme d’art-thérapeute, préparé à l’école Profac de Paris et obtenu dernièrement.

Sensibilisée aux pédagogies nouvelles par ma sœur, éducatrice de jeunes enfants, je me se sens proche de ces méthodes et m’en inspire dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

J’ai rejoint l’aventure de l’école du Hêtre Bienveillant en participant à sa création et y travaille depuis 3 ans.

Joanna

Devenue le personnage “Bulle” pour les enfants, j’ai créé l’association Bulle et Cie dans laquelle j’interviens pour toutes activités artistiques, pédagogiques et animations.

Sur la pente du décrochage scolaire à 15 ans, j’ai repris pied grâce à une école alternative (pédagogie Steiner-Waldorf) : j’ai vécu de l’intérieur une autre façon de transmettre aux enfants, mettant l’accent sur la découverte, le merveilleux et l’activité artistique. Après un bac avec option Théâtre, une première année de DEUG/Arts du spectacle-Théâtre puis une formation BAFA avec une année d’animation en centre de loisirs, je me suis dirigée vers la scénographie, via une licence d’Architecture d’intérieur et Design à l’Ecole Camondo (Paris). En parallèle à mes études j’ai fait du soutien scolaire auprès d’enfants et d’adolescents, inventant astuces et jeux pour rendre les devoirs le plus sympathique et dynamique possible.

Autant de pistes qui m’ont amenée à me passionner à la fois pour l’expression artistique et pour les pédagogies alternatives, actives et démocratiques. Devenue mère de famille, j’ai souhaité accueillir et intégrer les parents dans les activités de leurs enfants, en construisant avec eux l’association Bulle et Cie.

Et c’est dans cet état d’esprit de partage que je me suis associée, à travers mes interventions pédagogiques avec Bulle et Cie, à la création et au développement de l’École du Hêtre Bienveillant !

J’y propose des ateliers artistiques très variés (plastique, théâtral et corporel), permettant de relier plusieurs domaines de connaissances. J’anime aussi des ateliers de gestion de projets collectifs et personnels.

Alisson

Dans cette école j’aime être auprès des enfants pour les accompagner dans leurs découvertes et leur évolution. Ce qui me plait dans ce projet c’est qu’il s’agit d’une nouvelle approche de “l’école”, de l’apprentissage, qui a complètement changé mon point de vue. Cette école apprend à toute personne à devenir bienveillante !

J’ai donc plaisir à être présente pour accueillir les enfants et les aider à avancer sur la voie de la bienveillance. J’ai découvert l’école grâce à une mission en service civique durant 7 mois auprès des plus jeunes de l’école. J’y aidais les enfants dans leurs activités diverses et j’étais là quand ils avaient besoin de moi (câliner, rassurer, discuter avec eux quand ils en avaient besoin).

Je cherchais à acquérir de nouvelles expériences, je m’y suis tout de suite sentie bien !

Véronique

Issue du système scolaire classique, élève compliante et travailleuse, rien ne me destinait à sortir ainsi des sentiers battus. A 18 ans, le bac en poche, quand il a fallu trouver une voie, j’ai opté pour la pharmacie, davantage pour l’intérêt des études que pour le métier lui-même. Néanmoins, je fais ce métier depuis bientôt 20 ans avec conviction, professionnalisme mais sans réelle passion.

Devenue maman “sur le tard”, j’ai adopté une éducation bienveillante pour mon fils afin de le respecter en tant qu’individu. Je me suis naturellement rapprochée des pédagogies alternatives et notamment celle de Maria Montessori qui m’a beaucoup marquée et dans laquelle j’ai souhaité me former.

C’est alors que j’ai croisé l’école du Hêtre bienveillant et son équipe qui répondaient aux critères que je recherchais pour l’éducation de mon fils : une école en pleine nature, capable de piocher dans ce que les différentes pédagogies actives pouvaient avoir de mieux, et dans laquelle on respectait l’enfant dans sa globalité.

J’ai intégré l’équipe en janvier 2016 pour accompagner bénévolement les enfants de 3-6 ans en pédagogie Montessori.

Chemin faisant, devant le besoin des enfants de vivre leur vie d’enfant, devant leur besoin d’interaction, leur quête de sens… je me suis interrogée sur le rôle de l’adulte, parent ou enseignant,  ainsi que sur la place que tient l’enfant dans sa propre éducation. Et inspirée par diverses expériences (Sudbury Valley school, Summerhill, école du 3e type …), par diverses lectures (John Holt avec notamment Libre d’apprendre…), j’ai la conviction désormais que le rôle de l’adulte n’est pas de remplir l’enfant de connaissances, pas plus de lui imposer sa vision sur une scolarité “type” ou ses projections sur un avenir idéal mais qu’il doit accompagner l’enfant vers sa propre vie d’adulte, tout en lui fournissant un cadre de sécurité physique et morale.

C’est là, en tant que facilitateur de l’école, que je trouve tout le sens de cet accompagnement : aider l’enfant à se connaître, à s’accepter, à interagir avec l’humain et la nature… afin qu’il devienne un adulte responsable de sa vie, autonome, confiant et serein dans sa relation à l’autre.